Logo logo-focus

Un beau livre illustré

En tout, Léonard aurait disséqué une trentaine de corps. Ça en fait, des dessins d’anatomie ! Il n’est pas médecin, mais grâce à son sens de l’observation et au talent de sa plume, Léonard se lance dans le projet d’un traité d’anatomie, le premier illustré avec autant de précision.

Illustration Artips

Léonard veut que ses connaissances soient utiles aux autres savants. Il a même emmené ses carnets jusqu’au Château du Clos Lucé, avec une idée précise des différents chapitres du traité. Malheureusement, il s’éteint avant d’avoir eu le temps de mettre ses dessins dans l’ordre…

Messire Léonard a composé un traité d’anatomie, très curieux, donnant le dessin non seulement des membres, mais des muscles, des nerfs, des veines, des articulations, des entrailles et de tout ce qui peut être étudié dans le corps des hommes et des femmes ; et ceci d’une façon qui n’a encore jamais été faite par qui que ce soit.

Antonio de Beatis

Grâce à ses nombreuses dissections, Léonard se lance dans un traité d'anatomie illustré qu'il n'a pas le temps de réaliser.