Logo decryptage

Les yeux sont les fenêtres de l’âme ?

En étudiant le corps, Léonard veut donner l’illusion que ses figures peintes sont vivantes. Pour cela, il faut selon lui parvenir à rendre visibles les pensées et les émotions à travers les expressions et les mouvements du corps.

Passez votre souris sur l'image pour découvrir le dessin préparatoire

Léonard de Vinci, La Cène,

1495-1497, détrempe sur enduit de plâtre, 460 x 880 cm, Réfectoire de l'église Santa Maria delle Grazie, Milan


Léonard de Vinci, Étude pour La Cène,

sanguine sur papier, Galleria dell'Accademia, Venise

Après des années et des années de recherche, il y est arrivé ! Dans La Cène, qui représente le dernier repas du Christ, les disciples ont tous des réactions subtilement différentes. Les figures semblent bouger naturellement, même si elles sont bien collées au mur !

À gauche : 

Léonard de Vinci, Étude pour La Cène (Judas),

vers 1495, sanguine sur papier, 18 x 15 cm, Royal Library, Windsor Castle, Royaume-Uni

À droite : 

Léonard de Vinci, Étude pour La Cène (Philippe),

vers 1495, pierre noire sur papier, 19 x 15 cm, Royal Library, Windsor Castle, Royaume-Uni

Voir en grand
Donne à tes figures une attitude révélatrice des pensées que les personnages ont dans leur esprit, sinon ton art ne méritera point la louange.
Léonard de Vinci

Avec La Cène, Léonard donne l'illusion de la vie en différenciant ses personnages par leurs expressions et mouvements.